mer.

02

oct.

2019

Trajectoire d’apprentissage : scolarité et médias

 

Premier semestre : Cadre théorique et narration de votre trajectoire d’apprentissage

 

- Premier devoir : Rédaction du cadre théorique

 

- Deuxième devoir : Rédaction de la biographie d’apprentissage 

 

Organisation du travail du premier semestre :

 

I- Cadre théorique : (15 000 signes)

 

Présenter ce qu’est l’auto-socioanalyse, les récits de vie, les biographies d’apprentissage.

 

Expliquez pourquoi ces approches sont utilisées en sociologie ou en formation.

 

Vous serez notés sur votre capacité à utiliser et à comprendre des références bibliographiques sur le sujet

 

Références bibliographiques (en gras ce qui est à lire en priorité) :

 

Belkaïd Malika, « Formation des enseignants et (auto-)biographie éducative », Spirale, 24 (1999).

Bire Nadia, Les Biographies éducatives en formation des enseignants.

Bliez-Suellerot, De l’utilisation du récit de vie dans la formation des étudiants, Spirale, 24, 1999.

Bourdieu Pierre, « L’illusion biographique », in Actes de la recherche en sciences sociales, vol. 62-63, juin 1986, p. 69-72.

Bourdieu Pierre, Esquisse pour une autoanalyse, Paris, Raison d’agir, 2004.

Cadet Lucile, Écrire sur soi en contexte de formation professionnelle.

Chaxel Sophie, Fiorelli Cécile, Moity-Maïzi Pascale, « Les récits de vie : outils pour la compréhension et catalyseurs pour l’action », in ¿ Interrogations ?, n° 17. L’approche biographique, janvier 2014 [en ligne].

Dominicé Pierre, « Histoire de vie, formation et production du savoir ».

Mevel Yannick, « Définitions et exemples d’utilisation du récit de vie professionnelle en formation d’enseignants », Spirale, 24 (1999).

Frédéric Torterat, « Le récit biographique en formation : un discours professionnel valorisant les parcours », Lidil [En ligne], 43 | 2011, mis en ligne le 30 novembre 2012, consulté le 28 décembre 2015.

Stupflert Céline, Étude de récit de vie professionnelle d’enseignants du premier degré : analyse de discours, 2013.

 

II- Rédaction d’une narration de votre trajectoire d’apprentissage (30 000= 15000 + 15000)

 

Voici des exemples de questions visant à vous aider à construire votre narration. Les thématiques abordées ne sont pas exhaustives. :

 

- Milieu familial :

 

1 – Quel est votre milieu social ?

 

- Profession des parents (ou des responsables légaux) – Situez ces professions au sein des PCS :

https://www.insee.fr/fr/information/2406153

 

2- Avez vous des frères et sœurs ? Quelle est votre place dans la fratrie ?

 

3- Quels sont vos souvenirs concernant les médias dans votre famille : quels équipements possédaient vos parents ? Quels étaient leurs goûts culturels ?

 

- Primaire :

 

4- Quels sont vos souvenirs de contenus médiatiques en maternelle ?

 

5- Quelle a été votre trajectoire scolaire en primaire ? (y avait-il des matières où vous aviez des difficultés ou au contraire où vous vous sentiez à l'aise ?)

 

6- Quels étaient vos loisirs en dehors de l’école ?

 

7- Quelle place tenait les médias durant cette période de votre scolarité ?

 

8- Avez-vous des souvenirs scolaires en lien avec les médias ?

 

- Collège/Lycée/Université :

 

9- Quelle a été votre trajectoire scolaire ?

 

10 - En fonction de votre sexe (fille ou garçon), aviez vous des goûts spécifiques en matière de médias (musique, séries, film…) ?

 

11- Quelle a été l’influence de vos pairs sur vos goûts ?

 

12- Avez-vous des souvenirs où votre scolarité vous a aidé a développer votre esprit critique relativement aux médias ?

 

(En binome, avant de passer à la rédaction, vous pouvez utiliser la méthode de l'interview mutuelle: http://www.rhizome-coop.org/wp-content/uploads/2016/12/Rhizome-Fiche-outil-Groupe-dinterviews-mutuelles-novembre-2016.pdf )

 

Deuxième semestre : Analyse sociologique de la trajectoire d’apprentissage (40 000 signes= 20 000 + 20 000)

 

- Premier devoir : Plan détaillé (vos titres doivent être problématisés cad qu’ils doivent mettre en avant une idée. Le plan doit être suffisamment détaillé pour suivre les principales idées qui seront développées)

 

- Deuxième devoir : Rédaction de l’analyse de la biographie (45 000 signes pour des étudiants en binômes)

 

Voici quelques questions sociologiques qui visent à orienter l’analyse de votre récit :

 

1- Que nous apprend la sociologie sur les trajectoires des élèves en fonction de leur origine sociale ? Votre trajectoire scolaire est-elle conforme à la trajectoire majoritaire ou est-elle une trajectoire scolaire paradoxale ?

 

2- Que nous apprend la sociologie sur la trajectoire scolaire des élèves en fonction de leur sexe ? Pensez-vous que sur ce point votre trajectoire est conforme à la norme ?

 

3- Que nous apprend la sociologie sur les pratiques culturelles des familles en fonction de leur milieu social ? Comment se situait sociologiquement votre famille relativement à leurs pratiques culturelles ?

 

4- Que nous apprend la sociologie sur la consommation des médias relativement aux filles et aux garçons ? Est-ce que cela correspond à votre expérience ?

 

5- Quelle place l’école accorde-t-elle à l’éducation aux médias  selon les études sur le sujet ? Est-ce que cela correspond à votre expérience ?

 

(Vous serez évalué sur votre capacité à mettre en lien votre trajectoire personnelle avec les références issues des travaux sociologiques que vous avez lus).

 

Conclusion première partie du mémoire (5000 signes) : Perspectives pour une deuxième partie de mémoire. A quoi seriez vous attentifs en termes d’éducation aux médias avec des élèves à la suite de votre réflexion sur le sujet ? Quelles thématiques aborderiez vous en EMI ?

 

Bibliographie (à titre indicatif) :

 

Duru-Bellat Marie et Van Zanten Agnes, Sociologie de l'école, Paris, Armand Colin, 1999.

 

Coulangeon, Philippe. Sociologie des pratiques culturelles. La Découverte, 2010

 

Éducation aux médias et à l’actualité : comment les élèves s’informent-ils ? -

http://www.cnesco.fr/wp-content/uploads/2019/02/190221_Zoom_Cnesco_Medias.pdf

 

 

NB/

 

Extrait vade mecum contrôle connaissance M1 : « Notes de recherche en binome - les exigences restent identiques et sont celles qui sont indiquées en point 1, à une différence près : les 60 000 signes exigés pour une note de recherche réalisée individuellement, sont augmentés pour atteindre 90 000 signes « 

 

Les références bibliographiques doivent être aux normes APA.

ven.

07

juin

2019

Trois approches de l'évaluation de l'esprit critique

 

- Evaluer la "pensée critique dialogique" dans la grammaire constructiviste:

 

Trois résultats d'analyse en faveur de la réflexion philosophique - trois instruments pour l'analyse des DVP- Jean-Charles PETTIER, Marie-France DANIEL, Emmanuèle AURIAC-SLUSARCZYK)

 

URL: http://www.educ-revues.fr/DIOTIME/AffichageDocument.aspx?iddoc=41703

 

- Evaluer la "pensée critique" dans la grammaire rationaliste: Evaluer le Critical Thninking

 

Pensée critique ? Esprit critique ? Un peu de théorie - 

URL: https://cortecs.org/cours/pensee-critique/

 

- Evaluer la conscience critique (conscientisation) dans la grammaire matérialiste:

 

Merardo Arriola-Socol, « L’impact d’une expérience éducative sur la conscience critique »Revue des sciences de l'éducation, vol. 15, n° 1, 1989, p. 83-101. URL : https://www.erudit.org/revue/rse/1989/v15/n1/900619ar.pdf

 

 

 

sam.

20

avril

2019

Les principaux courants de l’éthique en éducation

 

 

Nom des courants

Explication des courants

Les éthiques déontologiques :

Elles considèrent que l’être humain doit soumettre son action à des principes absolus qui ne doivent pas être enfreints quelque soit les circonstances.

- L’humanisme personnaliste

L’humanisme personnaliste met en avant l’existence de principes moraux absolus que doivent respecter les êtres humains. Le principe principal est la « sacralité de la personne » humaine. Cela signifie que l’on ne peut pas par exemple vendre une personne ou même le corps humain (ex : organes) car l’être humain a une valeur inestimable en soi, il n’a pas de prix. La finalité de l'éducation est le respect de la personne humaine. (Exemple : Kant)

- Ethique de la discussion

L’éthique de la discussion considère que les règles de l’éthique peuvent être élaborées par une discussion collective rationnelle. (ex : Habermas)

- Ethique des valeurs

L’action de l’enseignant doit être orienté en fonction de valeurs. Ces valeurs peuvent être des valeurs individuelles ou imposées par un cadre politique comme les valeurs de la république (liberté, égalité, fraternité, laicité…). Ces valeurs peuvent néanmoins entrer en contradiction les unes avec les autres : il peut donc être nécessaire de les hiérarchisés ou de les concilier entre elles. (Ex : Weber)

Les éthiques conséquentialistes :

Elles considèrent qu’il s’agit de tenir compte des conséquences des actions, et non pas de se limiter à des principes absolus.

Ethique utilitariste

L’éthique utilitariste considère que les décisions prises doivent être mesuré à l’aune de leur utilité pour le bonheur commun (défini comme un optimum entre les plaisirs et les peines). Elle accorde une importance primordiale à l’efficacité. (Exemple : Bentham)

Ethique pragmatique

Elle accorde une importance particulière à la situation. Il s’agit d’adapter les règles générales au cas particulier. Elle se fonde sur la notion d’équité. (ex : Aristote)

Autres courants d’éthique :

 

Ethique de la critique

L’éthique de la critique met en avant l’existence d’inégalités sociales et de discriminations sociales. Elle considère que la priorité doit être d’orienter l’action des enseignants vers la justice sociale (ex : Paulo Freire)

Ethique du care

L’éthique du care met en avant l’importance des relations de bienveillance à l’égard d’autrui. Elle considère que la relation à autrui doit être orientée vers le soin à autrui (ex : Giligan)

Ethique des vertus

L’éthique des vertus essaie de déterminer qu’elles sont les principales valeurs que doivent mettre en œuvre les enseignants dans leur action : sens de la justice, bienveillance, tact… (ex : Prairat)

 

 

Partagez votre site

Site Internet Socio-philo

 

Animé par Irène Pereira

 

PESPE en philosophie

ESPE de l'Université de Paris-EST

 

Docteure HDR en sociologie

 

Chercheuse associée au laboratoire

Lettres, Idées, Savoirs (LIS)

Université de Créteil.

 

 

Qualifiée professeur des Universités en sociologie (19)