Cas pratiques: Agir de manière éthique contre les discriminations à l’école

 

 

Niveau d’enseignement : premier degré (maternelle et élémentaire)

 

Référentiel des enseignants :

- le refus de toutes les discriminations

- agir en éducateur de manière éthique et responsable

- Se mobiliser et mobiliser les élèves contre les stéréotypes et les discriminations de tout ordre, promouvoir l'égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes.

- Prendre en compte les préalables et les représentations sociales (genre, origine ethnique, socio-économique et culturelle) pour traiter les difficultés éventuelles dans l'accès aux connaissances.

 

Ces cas pratiques reprennent des situations réelles qui ont été exposés en formation par des enseignant-e-s stagiaires :

 

Les discriminations peuvent concerner: les parents d'élèves, les élèves ou des collègues.

 

Cas pratiques sur situation de pauvreté et origine socio-économique et culturelle :

 

Situation de pauvreté :

 

J’ai l’impression qu’un élève est dans une situation de grande pauvreté : qu’il ne mange pas à sa faim, qu’il ne dort pas correctement, qu’il n’a pas accès aux soins médicaux… Que puis-je faire ?

 

Parents d’élèves  de milieux populaire et l’école:

 

Des parents d’élève ne viennent pas aux réunions avec les enseignants. Je ne les vois jamais. Ils me donnent l’impression de se désintéresser de la scolarité de leurs enfants. Quelle peut-être mon analyse de la situation ? Que puis-je faire ?

 

Dans la salle des enseignants, j’entends des collègues tenir des propos négatifs sur des familles de milieux populaires disant qu’ils sont « démissionnaires », qu’ils prennent l’école pour une « garderie ». Quelle peut être mon attitude ?

 

Enseigner explicitement:

 

Lorsque mes formateurs me visitent, ils me reprochent de ne pas enseigner assez explicitement. Que veut dire enseigner explicitement ? Comment puis-je faire pour rendre mon enseignement plus explicite ?

 

Lorsque les formateurs viennent me visiter en stage, ils me disent qu'il faut que je donne du sens aux apprentissages, que je dois travailler sur le rapport des élèves à l’école et au savoir. En quoi cela consiste-t-il donner du sens aux apprentissages ?

 

La différentiation pédagogique :

 

En France, la difficulté scolaire est fortement corrélée avec l’origine sociale (voir les études PISA). Dans ma classe, il y a des élèves qui ont un très bon niveau et qui terminent très vite. Mais, il y a aussi des élèves en difficulté scolaire qui auraient besoin que je passe du temps avec eux pour les aider. Le problème, c’est que lorsque je veux prendre du temps pour les aider, il y a des élèves qui ont terminé et qui me sollicitent. Les élèves qui sont en avance s’ennuient si je ne les « alimentent » pas. Comment géreriez-vous une telle situation en lien avec le principe d’égalité qui constitue une valeur de la République ?

 

a) j’accorde plus de temps aux élèves en difficulté

b) je n’accorde pas trop de temps aux élèves en difficulté car il faut également faire progresser les élèves qui ont déjà un bon niveau.

 

Une enseignante d'éducation prioritaire décide de faire travailler les élèves sur un conte modernisé, plutôt que sur la version traditionnelle du conte. Elle considère que les élèves ont un niveau plus faible en éducation prioritaire et donc qu'il faut aborder la littérature avec des supports qui soient plus susceptibles de les motiver et avec un niveau qui n'est pas trop élevé. Que pensez-vous de ce choix pédagogique ?

 

J'ai appris que je suis nommée en REP+, je vais avoir des élèves en difficulté, me-dis je. Je décide de préparer des cours d'un niveau pas très élevés. Que pensez-vous de ce choix pédagogique ?

 

J'ai une classe hétérogène. Pour favoriser les progrès de tous les élèves, je mets en place des groupes de niveaux et je mets en oeuvre des différentiations de contenu. Que pensez-vous de ce choix pédagogique ?

 

Les devoirs à la maison et les inégalités sociales

 

Je donne des leçons ou des poésies à apprendre et je m’aperçois que certains élèves ne les ont pas appris. Ils ont des difficultés pour recevoir de l’aide à la maison car leurs parents travaillent tard. Quelle peut être mon attitude ?

 

Autres cas : Avez-vous été témoin durant votre scolarité ou en tant qu’enseignants de situations qui mettaient selon vous en œuvre des discriminations ou des inégalités liées au milieu socio-économique et socio-culturel des élèves ?

 

Cas pratiques sur l’égalité fille/garçon à l’école et les questions de genre :

 

En maternelle :

 

A l'école, le matin, je demande aux élèves de compter les filles et les garçons. Que pensez-vous de ce choix pédagogique ?

 

Un élève garçon aime bien le rose et les autres élèves se moquent de lui. Comment puis-je réagir face à cette situation ?

 

Les garçons ne veulent pas faire certaines activités car ce sont des activités de filles. Que puis-je faire ?

 

Dans ma classe, les coins poupées sont plutôt occupés par les filles et les coins constructions par les garçons. Que puis-je faire ?

 

L’ATSEM félicite très souvent les filles lorsqu’elles sont bien habillées. Quelle est ma réaction ?

 

Des parents d’élève me font part de leur inquiétude parce que leur fils aime le rose et des activités de fille. Ils me demandent de le surveiller et d’éviter qu’il aille vers les activités dites de « filles ». Quelle peut être ma réaction ?

 

Des parents d’élèves viennent me voir car ils ont vu sur les réseaux sociaux qu’il y a de l’éducation sexuelle à l’école maternelle. Ils sont choqués et inquiets. Que puis-je leur répondre ?

 

En primaire :

 

Dans ma classe, les garçons demandent souvent la parole, plus que les filles. Néanmoins je crains qu’en ne leur donnant pas la parole pour la donner plutôt à des filles, je décourage la participation des garçons. Quelle peut-être mon attitude ?

 

Dans ma classe, j'ai des garçons qui me sollicitent beaucoup et qui sont difficiles à canaliser. Pour que ma gestion de classe ne soit pas problématique, je décide de répondre à leur sollicitation. Que pensez-vous de ce choix ?

 

Pour favoriser ma gestion de classe et faire progresser tous les élèves, je décide de placer une fille et un garçon à côté car les filles bavardent moins. En outre, je demande aux filles qui sont plus fortes d'aider les garçons en difficultés scolaires. Que pensez-vous de ce choix pédagogique ?

 

En sport, les garçons ne veulent pas se mettre avec les filles dans l’équipe de foot car ils disent que sinon, ils vont perdre. Quand je les mets dans la même équipe, les filles ne touchent pas la balle. Que puis-je faire ?

 

Dans ma classe, les garçons ont tendance à se mettre avec les garçons et les filles avec les filles. Lorsque je leur propose de travailler en groupe, c’est la même chose. Que puis-je faire ?

 

Dans la cours de récréation de mon école, les garçons occupent presque tout l’espace avec leur jeu de foot. Que peut faire l’équipe pédagogique pour rétablir plus d’égalité dans l’occupation de l’espace de la cours ?

 

Je m’aperçois que le manuel scolaire que j’utilise contient des illustrations qui véhiculent des stéréotypes sexistes. Comment puis-je réagir ?

 

Dans ma classe, il y a une élève qui a tendance à se battre comme les garçons. Je trouve que c'est un comportement qui est encore plus problématique que quand c'est une filles que lorsque c'est un garçon. Après tout chez un garçon, c'est un peu normal de se battre, c'est un garçon... Que pensez-vous de ce raisonnement ?

 

Dans ma classe deux élèves garçons se disputent, l’un utilise une insulte homophobe. Comment puis-je réagir ?

 

J'ai souvent l'impression qu'un élève garçon dans mon cours est toujours en train d'en perturber le déroulement. Total, j'ai l'impression de passer mon temps à l’interpeller par son prénom. Comment analysez-vous cette situation ?

 

Un élève qui est inscrit à l'école sous un état civil de fille, ne veut pas qu'on l'appelle par son prénom féminin, ne veut pas être considérée comme une fille. Comment puis-je réagir face à cette situation ?

 

Dans ma classe, un élève est dans une famille homoparentale. D'autres élèves se posent des questions à ce sujet et lui font des remarques. Quelle peut être mon attitude ?

 

Autres cas : Avez-vous été témoin durant votre scolarité ou en tant qu’enseignants de situations qui mettaient selon vous en œuvre des discriminations ou des inégalités liées à l’égalité fille/garçon ou aux questions de genre ?

 

Cas pratique sur les questions liées à l’origine ethno-raciale, migratoire et religieuse :

 

La couleur de peau :

 

Dans ma classe de maternelle, un élève ne veut pas s’asseoir à côté d’un autre élève parce qu’il est noir. Comment puis-je réagir à cette situation ?

 

La religion à l’école

 

Je fais un cours d’histoire. Alors que j’explique « avant Jésus-Christ », un élève affirme que Jésus-Christ n’a pas existé. Un autre élève poursuit en disant que ses parents lui ont dit que si on parlait de Jésus-Christ à l’école, il ne fallait pas écouter. Quelle peut être mon attitude ?

 

Un élève allophone:

 

J'ai un ou plusieurs élèves allophones dans ma classe. J'ai du mal à communiquer avec lui ou elle. Comment puis-je faire ?

 

Certains parents de mes élèves sont allophones. Je souhaite communiquer avec eux. Mais je n’arrive pas à me faire comprendre quand je les croise à la sortie ou à l’entrée de l’école. Que puis-je faire ?

 

Autres situations :

 

Dans mon école, les enseignants m’expliquent que le niveau de l’école a baissé depuis qu’une autre population de milieu populaire et d’origine immigrés est arrivée à l’école. Que penser de ces affirmations ?

 

Dans la salle des enseignants, j'entends des collègues parler des "élèves d'origine asiatiques". Ils sont d'accord entre eux: ces élèves sont vraiment plus forts en mathématiques. Certains ajoutent que c'est en lien avec leur culture qui accorde beaucoup d'importance aux diplômes. Que pensez-vous de ces propos ?

 

Dans la salle des enseignants, j'entends un collègue tenir des propos que je trouve stigmatisants concernant les familles immigrés ou ayant une confession religieuse minoritaire. Que puis-je faire ?

 

Les parents d’une élève ne veulent pas qu’elle aille en classe verte. Une de mes collègues me dit que c’est parce que son père est musulman. Comment puis-je analyser cette situation ?

 

Dans mon école, il y a des élèves « roms ». Les collègues me disent que ce n’est pas trop la peine que je perde du temps avec eux car ils ne sont pas souvent là, qu’ils sont souvent absentéistes. Comment puis-je réagir ?

 

Certains de mes collègues m’expliquent que les élèves ont de moins en moins un bon niveau en français car les parents ne font plus l’effort de parler français chez eux depuis qu’ils ont les chaînes étrangères. Que penser de cette affirmation ?

 

J’ai une élève qui a des difficultés scolaires. Elle est plurilingue et ses parents sont allophones. Comment puis-je analyser ses difficultés scolaires ?

 

J’ai remarqué que certains groupes d’enfants d’origine immigrés ne se mélangent pas avec les autres. Dans la cours de récréation, ils parlent leur langue entre eux. Comment analyser cette situation ?

 

Autres cas : Avez-vous été témoin durant votre scolarité ou en tant qu’enseignants de situations qui mettaient selon vous en œuvre des discriminations ou des inégalités liées à l’origine migratoire, ethno-raciale ou religieuse ?

 

Cas pratiques sur la situation de handicap et l’orientation en filière spécialisée  :

 

Un élève a un handicap reconnu. Mais lorsque je lui propose des aménagements pour une différentiation. Il refuse car il veut faire comme tout le monde. Pourtant j’ai l’impression que son choix fait qu’il ne progresse pas aussi vite à l’école. Quelle peut-être mon attitude ?

 

J’ai, dans ma classe, un élève qui est autiste. Les autres élèves ont peur de lui car il a des réactions brusques. Que puis-je faire ?

 

Un élève a un PAI lié à un trouble dys. Lorsque j’en discute avec une collègue, elle me dit que tout cela ce sont des inventions et qu’il ne faut pas que j’en tienne compte. Qu’en penser ?

 

J’ai l’impression qu’un élève devrait faire l’objet d’un examen médical pour vérifier s’il n’a pas un handicap. Mais lorsque j’évoque cela avec les parents, ils m’expliquent qu’il n’y a aucun handicap, que leur enfant est normal. Que puis-je faire ?

 

Un élève garçon d’origine populaire et immigrés a des grandes difficultés scolaires. Dois-je l’orienter en SEGPA ?

 

Autres cas : Avez-vous été témoin durant votre scolarité ou en tant qu’enseignants de situations qui mettaient selon vous en œuvre des discriminations ou des inégalités liées à une situation de handicap ?

 

Le harcèlement scolaire

  

J’ai l’impression qu’un-e élève est l’objet d’un harcèlement scolaire, mais je n’en suis pas certain-e. Que puis-je faire ? 

 

Un-e collègue:

 

Un-e me fait part d'une discrimination dont elle a été victime dans le cadre de son exercice professionnel de la part d'un autre collègue. Elle ne sait pas comment réagir. Que puis-je lui conseiller ?

Partagez votre site

Site Internet Socio-philo

 

Animé par Irène Pereira

 

PESPE en philosophie

ESPE de l'Université de Paris-EST

 

Docteure HDR en sociologie

 

Chercheuse associée au laboratoire

Lettres, Idées, Savoirs (LIS)

Université de Créteil.

 

 

Qualifiée professeur des Universités en sociologie (19)