La conscientisation par les thèmes générateurs

 

La notion de thèmes générateurs est une des notions fondamentales de la pédagogie des opprimés chez Paulo Freire. Mise en oeuvre dans l’alphabétisation des adultes par son promoteur comment peut elle être appliqué à d’autres situations.

 

Les thèmes générateurs dans la pédagogie des opprimés

 

Cette approche est exposée au chapitre trois du célèbre ouvrage de l’auteur brésilien.

 

La méthode commence par une enquête dans laquelle le groupe de chercheur va essayer de connaître l’univers social, thématique et le vocabulaire des apprenants.

 

A partir de là, les chercheurs procèdent à une codification/décodification de cet univers thématique. Il s’agit de mettre sous formes d’image visuelle en scène ces thèmes de manière à ce que ces images puissent être des supports de discussion pour les apprenants.

 

Ce travail s’accompagne également de la réalisation d’un guide de discussion qui aide à problématiser la discussion autour de ces thèmes générateurs de manière à favoriser le passage de la conscience primaire à la conscience critique.

 

A cela, il est possible d’ajouter, suggère Paulo Freire, pour approfondir la discussion sur un thème, l’intervention filmée de deux spécialistes ayant des options théoriques différentes.

 

Il existe plusieurs tentatives d’adapter l’approche par thème générateurs à d’autres contextes d’enseignement que l’alphabétisation pour adulte.

 

Ci-dessous voici une proposition d’adaptation de l’approche par thèmes générateurs.

 

1) L’enquête thématique

 

Les enseignants-enquêteurs mènent d’abord une recherche sur l’environnement social des élèves.

 

Il est pour cela possible de recourir aux méthodes classiques de la sociologie qualitative (ex: entretiens, observations, questionnaires, focus group…)

 

Puis, ils peuvent s’aider par la constitution d’un tableau à faire la synthèse des données recueillies:

 

 

Etablissement de réseaux sémantiques significatifs

en vue de dégager des thématiques

Exemple de situations thématiques significatives

Thématiques qui peuvent être induits de ces réseaux sémantiques et des situations

Remarques sur les aspects socio culturels et économiques liés au contexte de chaque thématique

 

 

 

 

 

Exemple: L’enseignant-e envisage d’effectuer un projet sur l’éducation aux médias à l’école. Il ou elle peut effectuer cette enquête pour déterminer quelles sont les thématiques les plus pertinentes à aborder avec les élèves.

 

2) Le repérage des contradiction et des situations limites: La thématisation

 

Les enseignants investigateurs retournent ensuite avec les thématiques auprès des élèves pour organiser des focus-group, des brain-storming… où par des discussions libres ils essaient de repérer les représentations et les conflits socio-cognitifs auxquels donnent naissance ces thématiques.

 

La situation-limite est celle que doit repérer l’enseignant car il sera nécessaire d’introduire des connaissances, par la suite, car les apprenants ne peuvent pas dépasser seuls ce niveau.

 

3) La problématisation et la détermination des connaissances nécessaires :

 

Les enseignants une fois choisi le ou les thématiques sur lesquels il s’agit de travailler, vont chercher les connaissances relatives à ces thématiques qui vont permettre aux élèves de passer d’une conscience naïve à une conscience critique. La conscience sociale critique consiste à être capable d’analyser dans une situation donnée les rapports sociaux systémiques qui y sont à l’oeuvre.

 

Il s’agit en particulier de déterminer les problématiques qui sont à l’oeuvre dans ces thématiques:

 

 

Thématique

Conceptions des apprenants

Problématisation du thème (amener le passage d’une vision micro-social à une vision macro-social)

Connaissances nécessaires pour effectuer le passage du niveau micro au niveau macro, du concret vers l’abstrait

 

 

 

Il s’agit d’amener à prendre conscience en partant de situations concrètes des rapports sociaux systémiques

 

4) La codification ou l’élaboration des supports d’enseignement

 

L’enseignant-e recherche des supports, par exemple des images, qui vont permettre la discussion et la problématisation des thématiques avec les apprenants afin d’amener un travail sur le passage de la conscience primaire .

 

5) Guide de discussion et la décodification :

 

L’enseignant prépare un guide de discussion qui va l’aider à animer la discussion: en listant les problématiques qu’il/elle veut aborder, en listant préparant des questions qui permettent de soulever ces problématiques, en préparant les éléments de connaissance qu’il/elle veut amener au cours de la discussion.

 

Les contenus de connaissance sont introduits au moment où dans la discussion critique les connaissances des apprenants s’avèrent insuffisants pour pleinement analyser la situation.

 

L’enseignant peut ménager des moments de pauses dans la discussion pour faire noter certains éléments.

 

Bibliographie:

 

Maria Emilia de Castro Rodrigues, “Tema Gerador” Restitution d’une recherche, 2003. URL: http://forumeja.org.br/go/sites/forumeja.org.br.go/files/tema_gerador_retorno_da_pesquisa.pdf

 

Les thèmes générateurs: une version simplifiée

 

- Choisir une thème d’enseignement - ex: éducation aux médias

 

1. Organiser un focus group (discussion de groupe) pour déterminer les thématiques qui ressortent: les sujets, les problèmes, les représentations des apprenants (ex: les réseaux sociaux, la télévision, you tube, les fake news…)

 

- Réalisation d’une carte sémantique au tableau à partir de ce que proposent les apprenants ou d’un tableau qui organisent les différents éléments apparus durant la discussioon

 

- Repérer pendant la discussion les situations-limites (celles où les connaissances devront être complétées par l’enseignant)

 

2. Préparer des supports favorisant la discussion. Cela peut être un jeu d’images qui balaient différentes thématiques et permettent d’aborder les problèmes qui peuvent se poser concernant l’éducation aux médias.

 

3. Préparer le guide de discussion: contenant les problème qui devront être soulevés pendant la discussion et les connaissances qui doivent être apportées.

 

Le guide est une aide, mais il ne doit pas être utilisé de manière rigide. Il faut que la discussion ne se transforme pas en un échange mécanique. Pour cela, il faut être capable de saisir au vol des éléments inattendus apportés par les apprenants. Plus l’enseignant à une formation théorique solide sur les sujets abordés, plus il se trouve en capacité d’improviser.

 

4. Animer une discussion problématisatrice en s’appuyant sur la discussion que suscite l’interprétation de l’image.

 

La problématisation doit amener à remonter à l’interprétation systémique des situations sociales. Elle doit aider à une montée en généralité de la part des apprenants.

 

La discussion doit amener également les connaissances théoriques nécessaires pour la conscience critique.

 

Il est possible pour l’enseignant d’alterner phases de discussion et phases d’institutionnalisation du savoir où des éléments de discussions sont notés par les apprenants.

 

 

L’objectif est le passage de la conscience quotidienne à la conscience critique.

 

Evaluation diagnostique et sommative: Evaluer la conscience critique

 

Merardo Arriola-Socol, « L’impact d’une expérience éducative sur la conscience critique »Revue des sciences de l'éducation, vol. 15, n° 1, 1989, p. 83-101. URL : https://www.erudit.org/revue/rse/1989/v15/n1/900619ar.pdf

Partagez votre site

Site Internet Socio-philo

 

Animé par Irène Pereira

 

PESPE en philosophie

ESPE de l'Université de Paris-EST

 

Docteure HDR en sociologie

 

Chercheuse associée au laboratoire

Lettres, Idées, Savoirs (LIS)

Université de Créteil.

 

Chercheuse associée 

au laboratoire Dynamiques européennes

(Université de Strasbourg)

 

Qualifiée professeur des Universités en sociologie (19)

 

Qualifiée MCF en philosophie (17), science politique (04) et sociologie (19).