Aide à la rédaction du mémoire -

Rédaction du mémoire

 

Première partie – Analyse du contexte social de la classe et des usages numériques.

 

Objectif : rédiger une monographie qui présente les principales caractéristiques de l'établissement dans lequel exerce l'étudiant. Une monographie d'établissement consiste à exposer l'ensemble des caractéristiques de l'établissement à partir des différentes thématiques que l'on peut identifier à ce sujet.

 

Travail préalable:

 

L'enquête repose sur l'approche de la théorie ancrée. Il s'agit d'abord de recueillir des données sur le contexte sociales et les pratiques numériques. C'est à partir de celle ci que se dégagera la problématique-

(Sur la méthode de la théorie ancrée:

http://www.recherche-qualitative.qc.ca/documents/files/revue/hors_serie/hs-15/hs-15-Meliani.pdf )

 

Méthode: Pour cela, l'étudiant-e recueille des données sur son établissement en s'appuyant sur trois types de sources:

- de la documentation écrite

- des observations ethnographiques

- des questionnaires ou des entretiens avec des acteurs.

 

Voir: Georges Lapassade, La méthode ethnographique - le cas de l'école: http://vadeker.net/corpus/lapassade/ethngrso.htm

 

Pour un exemple de monographie d'établissement, voir le lien suivant: 

http://unesdoc.unesco.org/images/0000/000017/001701FB.pdf

 

Lectures: En parallèle, l'étudiant-e effectue des lectures sociologiques de manière à établir des liens entre son terrain d'enquête et les lectures sociologiques qu'il effectue dans le but de produire une analyse sociologique de son terrain d'enquête. (voir les propositions de lecture ci-dessous)

 

Conseil: Avant de passer à la rédaction définitive, il est conseillé de présenter un plan détaillé à son directeur ou directrice de mémoire. 

 

Rédaction: mener une Enquête critique (40 000 signes)

 

Introduction :

 

- Présentation de l'établissement

 

- Problématique: Quelles sont les relations entre les caractéristiques sociales de vos élèves et leurs pratiques numériques ?

 

- Méthodologie utilisée

 

Développement : plan thématique

 

(les titres des parties et des sous-parties doivent être problématisés: vous devez mettre en évidence l'idée principale dans le titre)

 

A- Le contexte: la ville, le quartier, l'école, la classe

 

Le contexte social de l'école:

- avez vous regardé le données INSEE sur la ville de votre école ? Les avez vous comparé aux moyennes nationales ?

- Votre quartier: est-il classé politique de la ville ?

- L'école: classé REP ? (quels sont les critères d'un classement REP), nombre d'élève, de classe, d'enseignant...

- Le projet d'école, et autres caractéristiques de votre école (architecture...)

- Equipement en numérique (comparaison avec l'équipement des écoles au niveau national)

- Les enseignants de votre école font-ils de l'éducation critique aux médias ? Si non, pourquoi ?

- La composition sociale de vos élèves (CSP des parents et/ou niveau de revenu): fiche de renseignement administrative, ou quotient familial de la cantine.

 

 

 

B- Les usages numériques des élèves: observations et questionnaire

 

 

Les pratiques numériques des élèves:

- avez-vous fait passer un questionnaire ? (mettez les réponses en lien avec le milieu social, le sexe, comparez les pratiques de vos élèves au données nationales: voir les études citées dans la bibliographie de l'UAR 34) - Mettez le questionnaire en annexe. (Exemple de questionnaire à adapté à destination des parents ou des élèves: voir à la fin de cette page)

- si les élèves n'ont pas accès à un équipement numérique chez eux, est-ce le choix des parents ou le reflet d'une situation de grande pauvreté ?

- avez vous recueilli des discussions informelles, observé les jeux de vos élèves dans la cours, leurs vêtements... en lien avec leurs pratiques des médias numériques (soyez précis-es sur les propos et les observations)

- le rapport aux activités physiques et sportives des élèves peut-il être mis en lien avec leurs pratiques numériques ? 

- les élèves ont-ils des goûts différentiés en fonction de leur sexe ?

- ont-ils des pratiques de loisirs différentes selon leur classe sociale ?

- sont-ils influencés par la publicité ? 

- ont-ils des pratiques numérique inappropriées pour leur âge ?

- les élèves ont-il une consommation de contenu numérique dans une autre langue que le français ?

- Dans quelle mesure les pratiques des médias numériques des élèves se traduisent-elles dans leurs actes ou dans leurs propos à l'école par la reproduction ou l'intériorisation de stéréotypes, de préjugés et de discriminations (ex: handicap, pauvreté et banlieue, genre et sexe, racisme..)  ?

 

(N'oubliez pas que ces pratiques numériques peuvent recouvrir des supports variés (téléphone, télévision, ordinateur, tablette, video en ligne, réseaux sociaux...), des contenus variés (sport, publicité, jeux video, dessin animés, films, informations, dessins animés, clip et musique...) 

 

Ne vous limitez pas à une caractéristique sociale: si le genre peut être plus facile à observer, la classe sociale est ce qui a le plus de poids dans la trajectoire des élèves. Ne vous limitez pas à ce qui est proposé ci-dessus, ce sont des indications, mais il est possible d'explorer d'autres pistes.

 

 

Remarques:

- Chaque thème est présenté de manière problématisée

- Étayé par des données empiriques recueillies par l'étudiant

- Étayé par des lectures critiques : sociologiques, philosophiques...

 

 

L'évaluation du mémoire comprend la capacité à mettre en lien des lectures sociologiques avec les données recueillies:

 

 

 

Comment mettre en lien les données empiriques et les lectures que vous avez faîtes ?

 

A- Pour analyser le contexte d'exercice et l'école, il faut regarder des lectures telles que:

 

- Les données de l'INSEE sur votre ville d'exercice et les comparer avec les données nationales

- Agnes Van Zanten, L'école de la périphérie, PUF, 2012 (disponible en ligne sur le site de la bibliothèque de l'UPEC: https://www.cairn.info/l-ecole-de-la-peripherie--9782130594482.htm)

 

 

(auquel peut s'ajouter par ex.: Felouzis Georges et alli, L'apartheid scolaire, Seuil, 2005).

(ou encore Pour l'analyse des liens entre école et inégalités territoriales: Merle Pierre, La ségrégation scolaire. La Découverte, « Repères », 2012, 128 pages. (disponible en ligne sur le site de la bibliothèque de l'UPEC) URL : https://www.cairn.info/la-segregation-scolaire--9782707171160.htm )

(ou encore au sujet du contraste entre des villes plus pauvres et plus riches:  Oberti Marco, « Chapitre 9. Les cadres sociaux de la mixité », dans L’école dans la ville. Ségrégation - mixité - carte scolaire, sous la direction de Oberti Marco. Paris, Presses de Sciences Po (P.F.N.S.P.), « Académique », 2007, p. 229-257. (disponible sur le site de la bibliothéque de l'UPEC URL : https://www.cairn.info/l-ecole-dans-la-ville--9782724610161-page-229.htm)

 

B- Pour analyser les comportements et les pratiques de loisirs des élèves-  il faut citer ces types de lectures:

 

- comparer les pratiques de vos élèves avec les enquêtes nationales (par exemple nombre d'heures en fonction de l'âge et équipement) (voir les études conseillées dans la bibliographie de l'UAR 34)

- mettez en lien les pratiques de vos élèves avec leurs milieux sociaux (voir Pierre Bourdieu sur le lien entre milieu social et pratiques de loisirs - voir sur l'actualité de la théorie de Bourdieu. Voir: http://www.scielo.br/pdf/ts/v28n2/1809-4554-ts-28-02-00011.pdf (pour aider la lecture:

https://www.inegalites.fr/spip.php?page=article&id_article=1644)

- analyser les pratiques numériques en lien avec les inégalités sociales de classes sociales ou de genre- Voir par exemple: http://hal.univ-lille3.fr/hal-01375360/document

ou https://reset.revues.org/129#tocto2n9

- Serge Tisseron, 3-6-9-12 (disponible en ligne sur la bibliothèque de l'UPEC); Voir aussi le site Internet: https://www.3-6-9-12.org

- Sur les stéréotypes dans les médias: Dupuy et Marchand, Medias, stéréotypes et discriminations - http://www.prejuges-stereotypes.net/espaceDocumentaire/DupuyMarchand.pdf

- - Marie Gaussel, L'éducation des filles et des garçons. 

http://ife.ens-lyon.fr/vst/DA-Veille/112-octobre-2016.pdf

  

Pour comprendre la manière dont on peut lier ensemble présentation des données d'observation et interprétation dans la rédaction, il faut regarder un ouvrage de sociologie ou d'anthopologie de l'école. Voir par exemple: en ligne, l'ouvrage de Julie Delalande, La cour de récréation. URL: http://books.openedition.org/pur/24138

 

 

 

Conclusion de la première partie: Synthèse de résultats

 

NB : En vu de la seconde partie du mémoire, il est pertinent de dégager dans la première partie des données relatives au rapport des élèves au numérique (ex : données sur les pratiques numériques de loisir, place du numérique dans les conversations et les jeux des élèves...) qui vont orienter le choix du sujet de la seconde partie pour mettre en oeuvre des séances d'éducation aux médias numériques.

 

En particulier, il est souhaitable que la deuxième partie du mémoire porte sur la question de la lutte contre les stéréotypes et les préjugés discriminatoires dans les médias. 

 

   

Attention:

  

La citation des références doit être aux normes APA:

http://www.unige.ch/fapse/SSE/admee/Normes%20APA.pdf

 

Annexe: Distinguer le fait de citer des sources et le fait de plagier: http://www.bibliotheques.uqam.ca/plagiat

 

NB/ Il est interdit de faire apparaître des statistiques ethniques dans les mémoires. En revanche, les données relatives aux langues parlées par les élèves (en dehors du français) ne sont pas considérées par la CNIL des données sensibles. Par exemple poser une question relative à d'autres langues sur lesquels ils consomment des contenus numériques. 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Partagez votre site

Site Internet Socio-philo

 

Animé par Irène Pereira

 

PESPE en philosophie

ESPE de l'Université de Paris-EST

 

Docteure HDR en sociologie

 

Chercheuse associée au laboratoire

Lettres, Idées, Savoirs (LIS)

Université de Créteil.

 

Chercheuse associée 

au laboratoire Dynamiques européennes

(Université de Strasbourg)

 

Qualifiée professeur des Universités en sociologie (19)

 

Qualifiée MCF en philosophie (17), science politique (04) et sociologie (19).