Lexique philosophique

Théorie critique de l'ordre scolaire 

 

sur l'aliénation et la résistance à la forme scolaire :

 

Accélération (Rosa): L’accélération du temps social constitue une dimension de l'aliénation contemporaine. Les "nouvelles technologies" (télévision, réseaux sociaux, jeux videos) constituent un obstacle à un usage authentique de son temps. Ces technologie donnent lieu à une économie de l'attention.

La pensée stoicienne (Sénèque dans De la brièveté de la vie) et le transcendantalisme (Thoreau, Walden ou la vie dans les bois) ont mis en avant l'importance de la résistance de l'individu à l'aliénation de son temps. 

 

Aliénation (Ecole de Francfort, Lefebvre, Debord...) : La notion d'aliénation dans la tradition marxiste implique la constitution d'une fausse conscience. Celle-ci est formée par l'illusion que produit le fétichisme de la marchandise (Lukacs) ou par les industries culturelles (Adorno) ou par le spectacle (Debord) ou encore par la vie quotidienne (Lefebvre)… Le sentiment d'aliénation est la conscience qu'a le sujet que son existence est enserrée dans des dispositifs qui l'empêche de créer un rapport authentique à son existence.

On peut considérer que la forme scolaire produit chez les enseignants et les élèves un sentiment d'aliénation. Ce sentiment se manifeste chez les enseignants par le sentiment de devoir respecter les contraintes imposées par le programme, le dispositif de la classe, le nombre d'élèves… Pour les élèves en difficulté scolaire, l'aliénation se manifeste par le sentiment de devoir se plier à une norme scolaire qui consiste à : écouter sagement, copier, apprendre par coeur, restituer… Pour les bons élèves, le sentiment d'aliénation peut se manifester par l'impression que l'on ne demande pas à l'élève d'exprimer un avis critique ou de faire preuve de créativité.

L'aliénation cognitive se caractérise par le rapport aux savoirs  inauthentique et a-critique que l'école favorise par ses dispositifs chez les élèves. Le système des examens et des notes favorise un apprentissage de surface. La centration des enseignants sur le traitement du programme les conduit à ne pas adopter à favoriser chez les élèves un rapport métacognitif aux savoirs.

 

Arèté (virtus, excellence): Désigne l'excellence que l'individu parvient à atteindre dans un domaine donné. 

 

Ascèse (Stoiciens): Chez les philosophes cyniques et stoïciens, l'ascèse constitue l'entraînement auquel se soumet le sujet afin d'apprendre à résister aux contraintes et de construire une liberté.

 

Authenticité (Emerson, Sartre, Rogers...) : Charles Taylor considère l'aspiration à l'authenticité comme une caractéristique du sujet moderne. La notion d'authenticité est en particulier présente chez Sartre : elle consiste dans le fait d'assumer sa liberté et la création de soi-même par ses propres actes.

Dans le cadre des apprentissages, l'apprenant authentique est celui qui oriente son activité vers des buts avant tout d'accomplissement (et non dans le fait d'avoir des bonnes notes ). Il conçoit les apprentissage comme un développement soi et vise par l'apprentissage à accéder à un rapport créatif aux savoirs.

 

Banalité du mal (Arendt, Déjours): La banalité du mal est un comportement qui s'appuie sur deux mécanismes psycho-sociaux: la soumission à l'autorité injuste (Milgram) et le conformisme de groupe (Asch) aux normes de domination. Elle se caractérise par une absence de pensée critique: "Eichmann était d'une bêtise révoltante" (Arendt). Les mécanismes de la banalité du mal peuvent se manifester dans des situations extrêmes (régime totalitaire), mais également dans des situations plus ordinaires, par exemple en entreprise (Déjours). L'école est un lieu d'apprentissage de la banalité du mal à travers l'expérience du harcèlement scolaire. 

 

Cadre sociaux de l'expérience (Goffman) : Les cadres sociaux de l'expérience permettent l'individu de donner un sens à la situation vécue. Dans le cadre de l'école, l'enseignant peut proposer d'autres cadre d'interprétation dans le rapport au savoir et à l'école.

 

Cage d'acier (Max Weber) : La cage d'acier désigne la domination de la rationalité légale bureaucratique qui enserre progressivement l'ensemble de l'existence des individus.

 

Citadelle intérieure (Hadot): Les exercices spirituels (ascèse) qu'effectuent les penseurs stoïciens tels que Marc-Aurèle, avec l'écriture, leur permet de constituer un soi capable de résister aux atteintes de monde extérieur. 

 

Colonisation du monde vecu  (Habermas): La colonisation du monde vécu désigne chez Habermas la disparition de la rationalité de la vie quotidienne au profit de la rationalité instrumentale du marché et de la logique bureaucratique de l'administration.

 

Conscientisation (Frere) : Pour Paolo Frere, l'enseignement ne vise pas seulement l'apprentissage de savoirs fondamentaux (lire, écrire, compter). Il s'agit d'aider les apprenants à acquérir une conscience sociale de leur situation. Les apprenants par l'expression sous forme écrite de leur situation sociale sont capables d'en produire une élaboration plus approfondie.

 

Confiance en soi (Emerson) : La confiance en soi est pour Emerson une vertu essentielle et elle est liée à la capacité à être anticonformiste. L'anticonformisme désigne non pas tant le fait de s'opposer systématiquement aux normes sociales, mais celui d'être capable de résister à la pression sociale pour mener une existence authentique. Le cadre scolaire incite au conformisme : le conformisme de groupe de la vie de classe, l'absence d'appel à la prise de position personnelle, des travaux qui ne suscitent pas la créativité. 

 

"Création de soi par soi" (Bergson, Sartre):  L'existence authentique est celle qui est caractérisée par la création de soi par soi. Néanmoins, cette finalité n'implique pas nécessairement un repli de l'individu sur lui-même. Dans la mesure, entre autre, où il peut être conduit à lutter l'organisation sociale aliénante qui fait obstacle à cette aspiration. 

 

Curriculum caché (Perrenoud): Cette notion désigne tout ce que les élèves ont appris dans le système scolaire sans que cela leur soit demandé explicitement: tricher, travailler uniquement pour la note, bachoter...

 

Critique de la vie quotidienne (Lefebvre) : Henri Lefebvre s'est intéressé à la manière dont la vie quotidienne était porteuse d'aliénation, mais comment cette vie quotidienne était également porteuse des éléments de résistance à cette aliénation. L'être humain désaliéné, Lefebvre l'appelle l'homme total.

 

Démocratie - éducation à la - (Lefort, Rancière, Mouffe, Laugier...): La démocratie pour préserver la liberté suppose que puisse s'exprimer la conflictualité du social. Il ne peut y avoir de démocratie sans droit de pétition, de manifestation, de grève ou de désobéissance civile (Thoreau).

L'éducation civique doit favoriser chez les élèves la capacité à pouvoir s'inscrire dans une démocratie de la conflictualité sociale: soulever des problèmes, faire entendre sa voix...

 

Dispositif  (Foucault): Le philosophe Michel Foucault définit le dispositif comme comprenant ensemble de pratiques discursives et non discursives. Dans le cadre scolaire, on peut considérer que la notion de dispositif englobe des pratiques telles que les programmes, les rythmes scolaires, le dispositif de la classe... 

 

Ecole de la restitution/Ecole de la compréhension: Samuel Joshua a mis en avant que le système scolaire était passé d'une école de la restitution à une école de la compréhension. Mais il s'agit de se demander à l'instar de Ken Robinson quand est-ce que le système scolaire passe à une école de la créativité ?

 

Ecole entrepreneuriale: Le nouvel esprit du capitalisme attaque la forme scolaire classique qu'il ne considère plus adapté à la nouvelle économie. La forme scolaire traditionnelle a été mise en place pour s'adapter au régime de la fabrique (manufacture, usine...). Pour transformer la forme scolaire traditionnelle afin qu'elle permette la formation de compétences entrepreneuriale, le monde de l'entreprise cherche à s'appuyer sur l'éducation nouvelle. Les maîtres mots de cette pédagogie: coopération et empathie, bien-être, créativité. Elle appuie son discours sur les neurosciences (neuroéducation, neuroéconomie, neuromarketing...) les sciences les plus en capacité de développer des technologies de contrôle et de manipulation en s'appuyant sur la connaissance du cerveau humain. 

 

Empowerment (ou encapacitation) : Cette notion est issue des mouvements communautaire noirs américains consiste dans tout processus consistant à acquérir du pouvoir d'agir. Il est possible de concevoir que l'enseignant se donne pour objectif l'empowerment des élèves en les dotant de capacités à résider à la forme scolaire.

 

Enthousiasme (Emerson): "“L'enthousiasme est l'un des moteurs les plus puissants du succès. Quoi que vous fassiez, mettez-y toute votre énergie et toute votre âme. Marquez votre entreprise du sceau de votre personnalité. Soyez actif, énergique, enthousiaste et loyal, et vous atteindrez votre objectif. Rien de grand n'a jamais été obtenu sans enthousiasme.” (La confiance en soi). L'enthousiasme est la condition de possibilité d'un rapport au savoir authentique qui permet un puissant engagement dans la tâche. 

 

Étonnement (Aristote): "La philosophie est la fille de l'étonnement". L'étonnement est le premier geste de résistance car cela consiste à interroger les évidences sociales et à ne pas les accepter comme des données naturelles. Dans la classe, cela se traduit par la capacité à poser des questions. 

 

Forme scolaire (Vincent): La forme scolaire désigne un modèle né au XVI-XVII, avec l'avènement du capitalisme, permettant la formation à des savoirs scripturales. La forme scolaire se caractérise par un lieu, une temporalité, des règles et des acteurs spécifiques. 

 

Infrapolitique (Scott) : Chez Scott, l'infrapolitique désigne un ensemble de comportement des individus en situation de contrainte politique. Il distingue en particulier entre le texte public et le texte caché. Les individus derrière le texte public qu'ils donnent à voir, ne consentent jamais à la domination. Derrière le texte public, ils développent un texte caché. Dans le cadre scolaire, l'infrapolitique se caractérise par des pratiques telles que le chahut anomique ou encore le curriculum caché.

 

Institution Disciplinaire (Foucault): L'école fait partie selon le philosophe Michel Foucault des institutions disciplinaires pensées sur le modèle de la prison où il s'agit de surveiller et de punir. Ces institutions disciplinaires mettent en place des règlements. L'enseignant assure une fonction de maintient de l'ordre scolaire: discipline, reproduction des inégalités sociales de sexe et de classe...

 

Micropolitique  (Guattari, Vercauteren...): Vercauteren désigne par micropolitique un double mouvement : d'une part, «  l’analyse micropolitique porte sur les modes d’agencement du désir qui épousent des formes fantomatiques, idéologiques, de pouvoir » et d'autre part«  la modification de certains éléments, de certains usages qui organisaient le cadre matériel ou intellectuel du groupe ». 

 

Micro-pouvoir (Foucault): Le pouvoir chez Foucault se joue à un niveau micro-social dans les relations entre les individus. Dans les pratiques de classe, se joue des relations de micro-pouvoir par le fait par exemple que l'enseignant : ignore les questions des élèves orientées, ne leur demande que des travaux de restitution, décourage toute expression d'un avis personnel...

 

Pédagogie critique: Courant nord-américain de la pédagogie, influencé par la pédagogie de Paolo Freire, qui considère que la pédagogie doit porter une critique sociale et viser la transformation sociale.

 

Perfectionnisme (Calvell): Désigne un courant de la philosophie morale qui considère que l'action morale consiste pour l'individu dans un dépassement de soi. Pour Calvell, une telle conception est compatible avec une ethique démocratique dans la mesure où chaque individu peut se donner pour objectif pour lui-même son propre dépassement sans prendre pour objectif de surpasser autrui. 

 

Politique de l'ordinaire (Laugier) : Les politiques de l'ordinaire désignent l'ensemble des pratiques politiques qui se déploient dans la vie ordinaire en dehors de la politique institutionnelle.

 

Répertoire d'action (Tilly) : Par référence aux compagnies théâtrales, l'historien Charles Tilly a théorisé la notion de répertoire d'action. Le répertoire d'action désigne l'ensemble des pratiques utilisées par un mouvement social. Dans le cadre scolaire, le répertoire désigne l'ensemble des tactiques que l'enseignant peut mettre en œuvre auprès des élèves pour essayer de désaliéner leur rapport au savoir.

 

Sabotage (action directe): Le sabotage désigne une technique d'action directe syndicaliste. Le syndicalisme révolutionnaire Albert Thierry a théorisé l'idée d'une pédagogie d'action directe. Une pédagogie critique peut viser le sabotage de l'ordre scolaire: il s'agit d'enrayer la machine à reproduire les inégalités sociales.

 

Surrepression (Marcuse): L'école est une institution ambivalente. Les savoirs scolaires peuvent être vecteurs d'émancipation. Mais en même temps, l'école assure des fonctions de reproduction de l'ordre social. La théorie critique a pour objet de discerner ce qui relève de l'obligation d'éducation et de la contrainte de la forme scolaire. L'école exerce une surrepression qui ne peut se confondre uniquement avec l'obligation éducative. 

 

Tactique (De Certeau) : Michel De Certeau oppose la tactique et la stratégie : «  Les tactiques sont des procédures qui valent par la pertinence qu’elles donnent au temps – aux circonstances que l’instant précis d’une intervention transforme en situation favorable, à la rapidité de mouvements qui changent l’organisation de l’espace, aux relations entre moments successifs d’un “coup”, aux croisements possibles de durées et de rythmes hétérogènes, etc. A cet égard, la différence entre les unes et les autres renvoie à deux options historiques en matière d’action et de sécurité (des options qui répondent d’ailleurs à des contraintes plus qu’à des possibilités) : les stratégies misent sur la résistance que l’établissement d’un lieu offre à l’usure du temps ; les tactiques misent sur une habile utilisation du temps, des occasions qu’il présente et aussi des jeux qu’il introduit dans les fondations d’un pouvoir ».

A l’intérieur du cadre scolaire, les tactiques sont l'ensemble des pratiques que développent les enseignants et les élèves dans les interstices de la forme scolaire pour échapper à l'aliénation produite par celle-ci et développer un rapport authentique aux savoirs.

 

Théorie critique de l'ordre scolaire (Ecole de Francfort): Approche critique qui vise à analyser en quoi l'ordre scolaire participe de la reproduction et du maintien de l'ordre social inégalitaire. 

 

Vendre la mèche (Bourdieu): Cette expression de Bourdieu permet de désigner un ensemble de tactiques que peuvent mettre en place les enseignants dans leur classe pour lutter contre la reproduction de l'ordre scolaire: a) expliciter les stratégies cognitives expertes b) déconstruire les stéreotypes de genre c) expliciter les mécanismes de reproduction de la domination sociale. 

 

Voix (Laugier): "Trouver ma voix consiste, non pas à trouver un accord avec tous, mais à revendiquer" (Laugier). L'éducation devrait permettre à l'individu de trouver sa "voix" c'est-à-dire d'être capable d'agir en résistant au conformisme de groupe et à la soumission à l'autorité. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Partagez votre site

Site Internet Socio-philo

 

Animé par Irène Pereira

 

PESPE en philosophie

ESPE de l'Université de Paris-EST

 

Docteure HDR en sociologie

 

Chercheuse associée au laboratoire

Lettres, Idées, Savoirs (LIS)

Université de Créteil.

 

Chercheuse associée 

au laboratoire Dynamiques européennes

(Université de Strasbourg)

 

Qualifiée professeur des Universités en sociologie (19)

 

Qualifiée MCF en philosophie (17), science politique (04) et sociologie (19).