La forme scolaire et l'aliénation de la personnalité

La reproduction de la norme scolaire est liée : - aux contraintes de la forme scolaire

- à l’intériorisation du curriculum caché qui constitue la norme scolaire


La forme scolaire impose un moule qui conduit à former une personnalité scolaire. Il est possible de parler d'une cage de la forme scolaire qui aliène la créativité du sujet. 


Les pédagogies alternatives dans leurs dispositifs impliquent la remise en cause de la forme scolaire traditionnelle. Elles ont pour objectif de permettre l'émergence d'un sujet apprenant : curieux, actif, critique et créatif.


De même, les pratiques socio-constructivistes, dominantes dans la formation des maîtres, sont mal adaptées à la forme scolaire. Ce n'est pas le traditionalisme et les résistances des enseignants qui seules peuvent expliquer cette perpétuation des pratiques pédagogiques traditionnelles. C'est leur difficulté à mettre en place des pédagogies actives dans le cadre de la forme scolaire.


Il s'agit alors d'être pragmatique. Cela signifie de partir de la situation réelle et non de pratiques pédagogiques idéales :

- inégalités sociales et scolaires

- différences inter-individuelles

- contraintes de la forme scolaire : programme, rythme, notes, classe…


Mais, il ne s'agit pas d'oublier la finalité qui est celle de permettre l'épanouissement d'une personnalité émancipée :

- qui ose affirmer ses idées face à l'autorité hiérarchique et/ou au groupe

- capable d'esprit critique

- capable de créativité : artistique, intellectuelle, manuelle…

- qui est capable de se cultiver par elle-même (lectures personnelles, pratiques d'auto-formation…)

- capable d'autonomie face aux normes dominantes (compétition sociale, consumérisme, genre…)

- capable d'engagement militant citoyen et social.


En résumé, il s'agit d'une personnalité : qui résiste  a) à la soumission à l'autorité b) au conformisme de groupe, qui possède des compétences : a) critique b) créative c) d'engagement d) de coopération.


Personnalité scolaire

Causes liées à la forme scolaire

Pratiques pédagogiques de résistance à la forme scolaire

Conformisme de groupe : N'ose pas prendre la parole en public pour exprimer un avis personnel argumenté.

Dévalorisation de la participation orale vue comme une gène au profit d'un travail sur l'écrit

Laisser un espace d'expression en groupe aux élèves : a) moments de débats b) demander leur avis critique aux élèves sur un contenu scolaire

Soumission à l'autorité : Peur de l'autorité de

l'enseignant. L'élève n'ose pas formuler des objections à l'enseignant

L'enseignant ne laisse pas d'espace à la critique et ne l'incite pas. Il considère les objections comme un risque de déstabilisation.

Encourager les élèves à formuler des objections

Demander des travaux à l'oral et à l'écrit qui font appel à l'esprit critique.

Manque de créativité : l'élève n'ose pas sortir de la restitution pour énoncer une idée originale

L'enseignant ne propose que des travaux faisant appel à la restitution

Proposer des travaux scolaires qui permettent l'expression d'une créativité.

Manque de compétences en apprentissage auto-régulé : l'élève ne lit pas en dehors des cours, ne va pas au-delà du cours

Utilitarisme scolaire : l'élève se contente de travailler pour avoir une bonne note. Rôle de la note et du bachotage.

Effectuer un apprentissage explicite des stratégies d'apprentissage.

Proposer des travaux de recherche qui impliquent que l'élève approfondisse le cours.

Individualisme, absence d'engagement citoyen

Coupure entre l'enseignement et la vie sociale

Travailler sur des projets qui impliquent un lien avec des thématiques sociales



Conclusion : les pratiques pédagogiques possibles

- enseignement explicite des stratégies expertes : d'écoute active en cours, mémorisation sémantique, de lecture stratégique...

- inciter explicitement les élèves à formuler un avis critique à l'oral et à l'écrit. Laisser aux élèves l'espace pour cette expression.

- proposer des travaux qui permettent l'expression d'une créativité et pas seulement de la restitution.

- proposer des travaux qui permettent de transférer les connaissances scolaire pour analyser la réalité sociale.



Écrire commentaire

Commentaires: 0

Partagez votre site

Site Internet Socio-philo

 

Animé par Irène Pereira

 

PESPE en philosophie

ESPE de l'Université de Paris-EST

 

Docteure HDR en sociologie

 

Chercheuse associée au laboratoire

Lettres, Idées, Savoirs (LIS)

Université de Créteil.

 

Chercheuse associée 

au laboratoire Dynamiques européennes

(Université de Strasbourg)

 

Qualifiée professeur des Universités en sociologie (19)

 

Qualifiée MCF en philosophie (17), science politique (04) et sociologie (19).