Glossaire

Créativité: "De nombreux auteurs définissent la créativité comme la capacité à réaliser une production qui soit à la fois nouvelle et adaptée aux contraintes de la situation" ( Besançon Maud, Guignard Jacques-Henri, Lubart Todd, « Haut potentiel, créativité chez l'enfant et éducation. », Bulletin de psychologie 5/2006 (Numéro 485) , p. 491-504 URL : www.cairn.info/revue-bulletin-de-psychologie-2006-5-page-491.htm. )

 

Curriculum prescrit et curriculum caché : « Dans les pays anglo-saxons, on parle de curriculum pour désigner le parcours éducatif proposé aux apprenants, alors qu'en français on dira plus volontiers plan d'études, programme ou cursus, selon qu'on met plutôt l'accent sur la progression en les connaissances, les contenus successifs ou la structuration de la carrière scolaire. Paradoxalement, c'est la notion de curriculum caché (hidden curriculum) qui donne au concept son statut en sciences humaines. Le curriculum caché, c'est la part des apprentissages qui n'apparaît pas programmée par l'institution scolaire, du moins pas explicitement » (Perrenoud Philippe, Curriculum : le formel, le réel, le caché. URL : http://www.unige.ch/fapse/SSE/teachers/perrenoud/php_main/php_1993/1993_21.html ). 

 

Engagement dans la tâche: « – Capacité d’avoir des niveaux élevés d’intérêt, d’enthousiasme, de fascination et d’implication dans un problème particulier, un domaine d’étude ou une forme d’expression humaine. – Capacité de persévérance, d’endurance, de détermination, de travail assidu et de pratique. – Confiance en soi, moi fort et confiance dans ses capacités à mener à bien d’importants travaux, indépendance vis-à-vis des sentiments d’infériorité, motivation à la réalisation. – Aptitude à identifier les problèmes significatifs de domaines spécifiques ; habileté à composer avec les principaux réseaux de communications et les nouveautés de domaines particuliers. – Haut niveau d’exigence ; maintien d’ouverture aux critiques extérieures et à l’autocritique ; développement du goût de l’esthétique, de la qualité et de l’excellence concernant son travail et celui d’autrui » (Renzulli Joseph, « Qu'est-ce que le haut potentiel et comment peut-on le développer chez l'enfant et l'adolescent ?. », Bulletin de psychologie 5/2006 (Numéro 485) , p. 463-468 
URL : 
www.cairn.info/revue-bulletin-de-psychologie-2006-5-page-463.htm. ).

 

 

Inférence: « La capacité d’inférence est la capacité à utiliser des éléments d’information explicites d’un texte afin de créer une information implicite. L’inférence peut être très simple (associer un pronom avec un personnage déjà cité) ou complexe (comprendre une information via l’utilisation d’un certain vocabulaire ou via les connaissances propres au lecteur) » (IFE –URL : http://ife.ens-lyon.fr/vst/DA-Veille/101-mai-2015.pdf ).

 

Métacognition : "La métacognition réfère à la connaissance ainsi qu'au contrôle que le sujet a sur lui-même et sur ses stratégies cognitives." (Jacques Tardif, Pour un apprentissage stratégique)

 

Mémoire lexicale et mémoire sémantique : «  La mémoire lexicale stocke tous les fichiers mots, comme une grande bibliothèque, mais seulement la carrosserie des mots. Le sens des mots, leur concept, est stockée dans une autre mémoire, la mémoire sémantique (du grec sémios = signe). Les concepts en mémoire sémantique sont classés soit par associations (abeille-miel) soit de façon relativement logique dans des catégories (mésange dans oiseau et oiseau dans animal). C’est la raison pour laquelle apprendre sous forme d’un plan, comme on le fait à l’école, est très efficace. » (Alain Lieury, URL :  http://www.cairn.info/revue-ela-2003-2-page-179.htm )

 

Rapport au savoir : « l’ensemble organisé des relations qu’un sujet entretient avec tout ce qui relève de l’apprendre et du savoir : objet, « contenu de pensée », activité, relation interpersonnelle, lieu, personne, situation, occasion, obligation, etc., liés en quelque façon à l’apprendre et au savoir » (Charlot. B : le rapport au savoir en milieu populaire, ed. Anthropos, Paris 1999)

 

Transfert: "Le transfert est en général défini comme la capacité d’un sujet de réinvestir ses acquis cognitifs - au sens large - dans de nouvelles situations." (Perrenoud - URL: http://www.unige.ch/fapse/SSE/teachers/perrenoud/php_main/php_1997/1997_04.html)

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Partagez votre site

Site Internet Socio-philo

 

Animé par Irène Pereira

 

PESPE en philosophie

ESPE de l'Université de Paris-EST

 

Docteure HDR en sociologie

 

Chercheuse associée au laboratoire

Lettres, Idées, Savoirs (LIS)

Université de Créteil.

 

Chercheuse associée 

au laboratoire Dynamiques européennes

(Université de Strasbourg)

 

Qualifiée professeur des Universités en sociologie (19)

 

Qualifiée MCF en philosophie (17), science politique (04) et sociologie (19).