Les grands courants de la pédagogie

Les grands courants de la pédagogie



I- Les structures d'oppositions :


Il est possible de structurer les controverses entre cinq finalités différentes :

- un « honnête homme » cultivé

- un travailleur employable

- réduire les inégalités sociales et émanciper les travailleurs

- le citoyen d'une démocratie

- épanouir une personnalité


Il est possible de repérer plusieurs structures d'opposition entre les courants pédagogiques qui portent soit sur le contenu de ce qui est appris :

- utilité/loisir

- Instruire/éduquer

- Apprenant/Personne

 

 

-Soit sur les méthodes :

Magisto-centré/puero-centré

Travail/Jeu

Pédagogie explicite/Pédagogie de la découverte

Apprentissage structuré/apprentissage informel

méthode déductive/méthode inductive

Contrainte/Intérêt


II- Les courants pédagogiques :


Le courant républicain et la pédagogie traditionnelle :

L'école ne doit pas donner des savoirs utiles socialement et économiquement. Le savoir scolaire a une valeur en soi. L'apprenant est une table rase. L'enseignant y déverse son savoir. La méthode pédagogique privilégiée est déductive et magistrale. La contrainte permet d'élever l'élève qui sans cela n'aurait pas nécessairement d’appétence pour le savoir. Il s'agit de faire de l'enfant un « honnête homme » cultivé.


Exemple d'auteur :

Jean-Baptiste de la Salle

Jacques Muglioni.


La pédagogie libérale : L'enseignement doit s'adapter aux besoins de l'économie. Elle doit en particulier être en mesure de former la future élite économique de demain et la classe créative. L'éducation doit donc promouvoir les compétences utiles dans le monde économique. Le jeu s'accorde avec la nature humaine orientée vers le plaisir. Les méthodes actives favorisent l'esprit d'initiative. Le travail en groupe prépare au travail en équipe. La pédagogie doit développer la créativité des élèves dans une économie de l'innovation. La pédagogie de projet prépare au travail sur des projets en entreprises. Il ne s'agit pas de posséder des informations, mais de savoir apprendre pour être adapté au marché toute son existence.


Exemple d'auteurs :

Herbert Spencer



La pédagogie du développement personnel : L'éducation doit viser le développement d'une personnalité harmonieuse. Le but de l'éducation est le bonheur. L'éducation doit être sensible au bien-être de la personne. Elle doit l'accueillir dans sa totalité. Les savoirs intellectuels n'ont pas de primauté. L'enfant est au centre de la pédagogie. L'éducation doit respecter le rythme et la singularité de chaque enfant.


Exemple d'auteurs :

Alexander Neils

Carl Rogers

Krishnamurti


La pédagogie démocratique : La pédagogie doit favoriser l'institution du citoyen d'une démocratie. L'éducation doit donc valoriser la responsabilisation, l'autonomie, la participation et la coopération. L'élève doit être encourager à instituer les règles et l'école peut être considérée comme un apprentissage de la vie démocratique.


Exemple d'auteurs :

John Dewey

La pédagogie institutionnelle


La pédagogie de l'émancipation des travailleurs :

Ce courant est centré sur la résorption des inégalités sociales. Mais, il est possible de distinguer en son sein un courant réformateur et un courant révolutionnaire. Pour le courant réformateur, il s'agit seulement de résorber les inégalités sociales. Pour le courant révolutionnaire, il s'agit de réorganiser totalement la société. Le courant réformateur peut admettre qu'il s'agit avant tout d'apprendre aux enfants des travailleurs les connaissances de base utiles pour se débrouiller dans l'existence : lire, écrire, compter… Le plus efficace pour cela est une pédagogie explicite. Pour le courant révolutionnaire, il s'agit de faire en sorte que le travailleurs soient capables d'autogérer complètement la production. Par conséquent, les travailleurs doivent maîtriser l'ensemble des compétences de bas et de haut niveau intellectuel.


Exemples d'auteurs :

Proudhon

Bakounine

Faure

Robin

Pelloutier

Freinet


Schéma des controverses pédagogiques
Opposition entre pédagogie traditionnelle et pédagogie nouvelle; opposition entre libéralisme économie et lutte contre les inégalités sociales.
Schemas des controverses pédagogiques.pd
Document Adobe Acrobat 33.6 KB

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Partagez votre site

Site Internet Socio-philo

 

Animé par Irène Pereira

 

PESPE en philosophie

ESPE de l'Université de Paris-EST

 

Docteure HDR en sociologie

 

Chercheuse associée au laboratoire

Lettres, Idées, Savoirs (LIS)

Université de Créteil.

 

Chercheuse associée 

au laboratoire Dynamiques européennes

(Université de Strasbourg)

 

Qualifiée professeur des Universités en sociologie (19)

 

Qualifiée MCF en philosophie (17), science politique (04) et sociologie (19).