Thématiques concours et controverses socio-éducatives

UE7 - Thématiques et controverses socio-éducatives :

 

Méthodologie : le repérage de structures récurrentes sur les différentes thématiques qui peuvent tomber au concours peut permettre d'organiser une réflexion plus rapidement sur l'ensemble des sujets. En effet, cela permet de les aborder en ayant une vision approximative de la complexité des problèmes et des controverses que suscitent les questions posées. Il peut être ainsi possible de montrer au jury que l'on est conscient de l'existence de questions socialement vive en éducation et que l'on est ainsi capable d'un certain esprit critique. Ce qui est une qualité attendue d'enseignants qui auront eux-mêmes à former eux-mêmes des intelligences critiques.

 

Quatre idéaux-types :

 

L'instructionniste republicain : il valorise la transmission de connaissances. L'instruction est rendue possible grâce au respect de l'autorité du maître par une discipline stricte et des punitions. L'école est considérée comme un sanctuaire : elle se protège de la famille et du monde extérieur. Cela lui permet d'assurer une égalité de traitement formelle entre les élèves. Les inégalités sociales et les controverses religieuses sont ignorées. L'école fonctionne sur le principe du mérite en fonction du travail scolaire de chacun. L'école républicaine traditionnelle vise une excellence qui doit permettre de former une élite méritocratique.

 

Le pédagogue : L'école a pour fonction l'épanouissement de la personnalité de l'enfant dans toutes ses dimensions : intellectuelle, manuelle, physique, artistique… L'enseignant doit s'appuyer sur l'intérêt de l'enfant. L'enseignement doit être ouvert sur le monde et permettre à l'enfant de le comprendre. L'école doit être bienveillante et favoriser le bien-être de l'enfant.

 

Le « socialiste » : il dénonce la reproduction par l'école des inégalités sociales. Le système scolaire doit donc se donner pour priorité de lutter contre la reproduction des inégalités scolaires. Il doit permettre à l'enfant issus des milieux populaire d'acquérir les armes qui lui permettront de lutter dans une société dominée par l'inégalité sociale et la lutte des classes. Il critique les tentatives du monde économique capitaliste de pénétrer dans l'école.

 

Le « libéral » : Il considère que l'école doit avant tout préparer l'élève à prendre sa place dans le monde économique. Pour cela, l'école doit enseigner des savoirs utiles dans le monde de l'entreprise. Elle doit entraîner l'élève à la compétition et à la concurrence qu'il connaîtra par la suite dans le monde du travail et de l'économie. L'entreprise doit pouvoir nouer des partenariats économiques avec l'école qui est considérée comme un marché potentiel. A l'inverse, le coût économique de l'éducation doit être laissé le plus à la charge possible des personnes privées de manière à ne pas gêner le développement économique.

 

 

Thématiques souvent abordées dans les sujets

Instructionniste

ou « traditionnel »

Pédagogue

Centré sur l'inégalité

sociale

Libéral

- climat scolaire, violence et harcèlement

Lutte contre la violence par l'autorité et la punition. Violence de l'élève.

Lutte contre le mal-être

Prévention.

Violence de l'institution

Causes sociales de la violence. Violence thématique médiatique.

- Coût économique de la violence scolaire (dégradation liée au vandalisme...)

- devoirs à la maison

Pour les devoirs: excellence scolaire

Contre : surcharge la journée des élèves

Contre : reproduction des inégalités sociales

- peut permettre de développer l'autonomie dans le travail

- Evaluer les élèves

Pour les notes : garantie de l'excellence scolaire.

Notes : compétition et hiérarchie. Source de mal-être scolaire.

Notes : biais liés au milieu social dans la notation.

Notes : habitue à la compétition

- La différentiation pédagogique

Contre l'égalité républicaine

S'adapter au rythme et à la personnalité de l'élève

Risque de différentiation qui conduit à demander moins aux élèves des classes populaires

Individualisation de la pédagogie // individualisation des carrières.

ne pas freiner les meilleurs, les plus capables).

 

 

Croyance à l’inégalité naturelle des talents, capacités, compétences

- Éducation artistique et culturelle

Se centrer sur les savoirs fondamentaux (lire, écrire, compter) ou

Culture classique

Former une personnalité créative.

Pas de hiérarchie dans les pratiques culturelles

Faire accéder les enfants des classes populaires à une culture à laquelle n'ont pas accès.

- Peut favoriser une créativité dont a besoin l'économie capitaliste de l'innovation.

- L'enseignement moral

Inculquer des valeurs républicaines communes

Risque d’embrigadement.

Société pluraliste.

Risque de n'être qu'un masque voilant les divisions sociales.

 

- Éducation prioritaire

Pas de discrimination positive

 

Politiques publiques : priorité à la lutte contre inégalité sociales

Former une élite économique au sein des banlieues populaires.

- Enseignement du fait religieux et laïcité

Défendre la laïcité

Société multiculturelle et pluri-religieuse

Risque que l'enseignement du fait religieux soit un cheval de Troie pour des thèses religieuses.

 

- FINALITÉ

DE L'ECOLE

 

Former une élite républicaine fondée sur la méritocratie

Faire un citoyen Assurer la transmission de la Culture

Épanouir la personnalité de l'enfant

Faire un démocrate

 

Préparer à la vie sociale

Lutter contre la reproduction des inégalités sociales.

 

Préparer au monde de l'emploi et à la compétition économique.

- Gratuité

Gratuité de l'enseignement et caractère désintéressé du savoir.

 

Gratuité : garantie limitant les inégalités sociales

Permettre des partenariats économiques (sponsoring)

- Handicap

Institution spécialisée

Lutte contre les discriminations.

Enrichissement réciproque

Pallier l'inégalité dans la prise en charge en fonction des milieux sociaux.

 

- Inégalités scolaires

La méritocratie républicaine

 

Massification, mais pas démocratisation.

Reproduction.

Stratégies des acteurs en fonction de leurs ressources

- Langues vivantes

Se concentrer sur les savoirs fondamentaux

Ouverture sur le monde.

Cours privés et séjours linguistique par les familles sont sources d'inégalités.

- Nécessaire dans une économie mondialisée. Anglais: langue des affaires. 

- Liaison école-collège

Rupture entre la primaire et le collège pensé sur le modèle du lycée

Collège sur le modèle du primaire (Finlande)

Le passage de l'école primaire au collège est une source de déstabilisation pour enfant milieux populaires.

- Coût économique de l'échec et du décrochage scolaire. 

- Motivation

Apprendre repose sur effort et contrainte

Partir de l'intérêt de l'enfant.

Jeu

Critique de l'école comme travail aliéné (Freinet : école du travail)

ou au contraire:

Pédagogie est le plus souvent celles correspondant aux valeurs des classes moyennes (malentendus socio-cognitifs)

Investissement subjectif dans le travail scolaire, puis dans l'emploi

- Numérique

Ecriture cursive.

Efficacité cognitive discutable

 

Outils qui favorisent intérêt de l'enfant.

Gamification. Interactivité.

Enjeux économiques liés aux marchés avec des entreprises privées.

Former les élèves aux outils du monde économique

- Partenariat

Ecole sanctuaire

Partenariat permet ouverture sur la société

Risque d'entrée du monde de l'entreprise à l'école.

Partenariat avec le monde de l'entreprise.

- Redoublement

Seule façon de se remettre à niveau 

Inefficace.

Source de mal-être scolaire

Sanctionne surtout les enfants des classes populaires

- Coût économique du redoublement. 

- Relation avec les parents

Instruction républicaine suppose rupture avec famille

Co-éducation : ouverture de l'école vers la famille.

Éloignement social des parents milieux populaire vis à vis de l'école

- Les parents se comportent comme des consommateurs dans un marché scolaire. 

- Sanction et discipline

Autorité, discipline et punition sont conditions nécessaire à l'apprentissage

Sanction éducative plutôt que punition

Punition touche avant tout garçon issus des classes populaires.

 

- Scolarisation des moins de trois ans

L'école maternelle doit être conçue sur modèle du primaire.

Épanouissement de l'enfant : éveil (jardin d'enfant)

Moins de 3ans et maternelle sont lieu de construction des inégalités sociales

Coût économique de la scolarisation des enfants de moins de 3 ans

- Sécurité et surveillance

Responsabilité de l'enseignant.

Ecole sanctuaire.

Ouverture sur l'extérieur de l'école : suppose un assouplissement par rapport à la surveillance.

Les thématiques de sécurité tendent à viser en priorité les élèves des milieux populaires.

 

- Socle commun

Évaluation par connaissances

Évaluation par compétence : savoir-faire et savoir-être

Favorise l'entrée de l'esprit du néo-libéralisme à l'école.

Compétence : notion du monde de l'entreprise. Bilan de compétence.

- Sortie scolaire

Ecole sanctuaire

Ouverture sur le monde. Interdisciplinarité.

École permet des découvertes aux élèves des milieux populaires

Ouverture sur le monde de l'entreprise.

- Sport scolaire

Hygiénisme.

Goût de l'effort.

Activité physique : épanouissement de la personnalité

Permet aux élèves des milieux populaires d'accéder à des activités sportives

Sport : Entraînement à l'esprit de compétition.

 

Comment faire une fiche thématique ?
Méthode pour des fiches thématiques sur des sujets de l'épreuve de mise en situation professionnelle.
Grille fiches UE7.pdf
Document Adobe Acrobat 12.7 KB
Comment organiser sa réponse à un sujet d'épreuve ?
Méthode pour analyser les sujets et organiser sa réponse.
Grille réponse questions UE7.pdf
Document Adobe Acrobat 12.4 KB

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Makeda Foret (lundi, 23 janvier 2017 00:21)


    I'm extremely inspired together with your writing talents as smartly as with the structure on your blog. Is this a paid subject matter or did you modify it yourself? Anyway stay up the excellent quality writing, it is uncommon to peer a great blog like this one today..

Partagez votre site

Site Internet Socio-philo

 

Animé par Irène Pereira

 

PESPE en philosophie

ESPE de l'Université de Paris-EST

 

Docteure HDR en sociologie

 

Chercheuse associée au laboratoire

Lettres, Idées, Savoirs (LIS)

Université de Créteil.

 

Chercheuse associée 

au laboratoire Dynamiques européennes

(Université de Strasbourg)

 

Qualifiée professeur des Universités en sociologie (19)

 

Qualifiée MCF en philosophie (17), science politique (04) et sociologie (19).