Programmation annuelle: La philosophie du soupçon

Programmation annuelle : Réalité, vérité et illusion (approche critique)

 

La problématique de cette programmation annuelle en série générale consiste à interroger les évidences du sens commun à partir d'une démarche critique ou d'une philosophie du soupçon.

 

La problématique générale consiste ainsi à s'interroger sur le caractère possiblement illusoire des évidences qui peuvent s'attacher aux notions du programme de terminale.

 

Néanmoins, sur le plan didactique, cette programmation n'est pas nécessairement la plus pertinente dans le cadre d'un programme de terminale. En effet, l'approche plus classique ne consiste pas à se demander ce qu'il y a d'illusoire dans les notions du programme, mais qu'elle est leur vérité.

Ainsi, la démarche la plus classique ne consiste pas se demander en quoi la morale est une illusion, mais quelle est la morale véritable. 

L'approche par la philosophie du soupçon prend le contre-pied de l'implicite d'éducation civique républicaine que l'on attend du professeur de philosophie, sans bien évidement l'exiger officiellement: il faut apprendre aux élèves à être critiques, mais non pas destructeurs. 

 

I- La morale

 

1- Le bonheur : La recherche du bonheur n'est-elle qu'une finalité illusoire ?

 

2- Le devoir : L'impératif du devoir sert-il que de masque à l'égoïsme ?

 

3- La liberté : Le libre-arbitre est-il une illusion ?

 

II- La culture :

 

1- La nature : Les inégalités dites « naturelles » ne sont-elles pas en réalité d'origine sociales ?

 

2- Le travail : Le travail n'est-il pas en réalité un esclavage ?

 

3- La technique : La technique ne conduit-elle pas à nous asservir ?

 

4- L'art : L'art est-il une illusion ?

 

5- La religion : La croyance religieuse est-elle une illusion ?

 

6- L'histoire : L'histoire ne conduit-elle pas à relativiser toutes nos croyances ?

 

7- Le langage : Le langage n'est-il qu'un moyen de domination ?

 

III- La politique

 

1- La société : Ne sommes nous pas en définitif déterminés par les structures sociales ?

 

2- L'Etat : L'Etat n'est-il pas un réalité qu'un rapport de domination ?

 

3- Le droit : Le droit peut-il n'être que le masque de la force ?

 

4- La justice : L'idéal de justice peut-il être réduit à une illusion ?

 

IV- Le sujet :

 

1- Le sujet : Le sujet n'est-il pas en réalité une fiction ?

 

2- La conscience : La conscience n'est-elle que source d'illusions ?

 

3- L'inconscient : Ne sommes nous pas que le jouet de forces inconscientes ?

 

4- Le désir : Ne vivons nous pas sous l'empire des illusions du désir ?

 

5- La perception : Toute perception n'est-elle pas en définitive qu'une interprétation ?

 

6- Autrui : Puis-je véritablement connaître autrui ?

 

7- L'existence : L'existence est-elle absurde ?

 

8- Le temps : Y-a-t-il une réalité du temps ?

 

V- La raison et le réel

 

1- La raison : La raison est-elle source d'illusion ?

 

2- Le réel : Vivons nous dans une fantasmagorie ?

 

3- L'esprit et la matière : L'esprit n'est-il qu'un épiphénomène ?

 

4- Le vivant : Le vivant suppose-t-il l'existence de la vie ?

 

5- L'interprétation : Tout discours n'est-il qu'interprétation ?

 

6- La vérité : Doit-on vouloir la vérité ?

 

7- La démonstration : La démonstration peut-elle nous permettre d'établir une vérité ?

 

8- La théorie ou l'expérience : L'une de ses voies permet-elle de connaître la vérité ?

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Partagez votre site

Site Internet Socio-philo

 

Animé par Irène Pereira

 

PESPE en philosophie

ESPE de l'Université de Paris-EST

 

Docteure HDR en sociologie

 

Chercheuse associée au laboratoire

Lettres, Idées, Savoirs (LIS)

Université de Créteil.

 

Chercheuse associée 

au laboratoire Dynamiques européennes

(Université de Strasbourg)

 

Qualifiée professeur des Universités en sociologie (19)

 

Qualifiée MCF en philosophie (17), science politique (04) et sociologie (19).